FANDOM


Agnès Soral est une actrice franco-suisse née le 8 juin 1960 à Aix-les-Bains. Elle est la sœur du dissident Alain Soral. Née Agnès Bonnet, elle utilise le nom de Soral depuis le début de sa carrière d'actrice et elle prend Agnès Soral pour identité officielle en 1993. Son frère lui a repris le nom de Soral comme nom d'usage, selon elle pour profiter de sa notoriété d'alors.

À 17 ans, Agnès Soral triomphe dans le film Un moment d'égarement de Claude Berri, puis dans Tchao Pantin. Elle introduit son frère dans le milieu du showbusiness, ce qui lui permet de rencontrer Coluche. Leurs trajectoires s'éloignent mais ils participent ensemble à l'émission de Mireille Dumas Vie privée, vie publique du 7 mai 2003. Ils ont également eu l'occasion de s'attaquer chacun leur tour à Stéphane Guillon ; Agnès Soral en 2005 sur le plateau de 20h10 pétantes où elle lui offre une boîte à pet, et Alain Soral en 2011 dans un Entretien du mois en révélant avoir baisé sa femme.

Le 26 mars 2015, elle publie le livre Frangin consacré à sa relation avec son frère, elle y critique son engagement dissident et antisémite et regrette que son nom nuise désormais à sa propre carrière d'actrice.


Agnès Soral à propos d'Alain SoralModifier

Agnès Soral a plusieurs fois aidé son frère, en l'invitant dans les soirées mondaines, en lui obtenant des articles dans la presse, etc. Il la remercie de nouveau sur Facebook pour la publicité qu'elle lui a apporté grâce à son livre Frangin. Elle a apprécié son premier roman et lui reconnait un grand sens de l'humour. Sur le plateau de Vie privée, vie publique, elle déclare :

Mon frère a une manière très intelligente de dire des choses très connes.

Elle témoigne, à plusieurs reprises, d'inquiétudes sur son état de santé, elle pense notamment qu'il est suicidaire. Elle affirme également dans un reportage de Canal+ qu'il est devenu le monstre qu'elle craignait qu'il devienne.


Alain Soral à propos d'Agnès SoralModifier

Agnes alain

Agnès et Alain Soral sur le plateau de Vie privée, vie publique

Alain Soral dit avoir souffert de la réussite précoce de sa sœur. Il la décrit comme très intelligente mais chiante. Il pense cependant qu'elle n'entrera pas dans le dictionnaire, contrairement à lui.

En avril 2004, alors que Thierry Ardisson lui demande sur le plateau de Tout le monde en parle de dire du bien de sa soeur, Alain Soral répond qu'il lui tire son chapeau car elle a réussit à réaliser son rêve qui était de devenir actrice en arrivant à Paris sans connaître personne. Il dit qu'elle a "un grand courage et une grande virilité" et reconnaît qu'"elle est très forte", et même "beaucoup plus forte que [lui]".[1]

Malgré la publicité qu'elle lui apporte, il se sent trahi par la publication de Frangins, déclarant que sa sœur appartient au genre de femme qui aurait été tondue à la Libération. Il compare également cette trahison à celle subie par Jean-Marie Le Pen par sa fille.

En août 2017, il appelle sur Facebook à aller encourager sa sœur au salon du livre de Villers-sur-Mer.

Dans l'épisode 4 de Soral a (presque toujours) raison, Alain Soral dit bien connaître le sujet des actrices violées car il a une sœur qui se plaint d'avoir été violée par "le mari d'Agnès B.". Il ajoute "Je la connais bien, et là aussi, je rigole doucement". Une photo d'Agnès Soral nue est ajoutée dans le décor en post-production.[2]

Références Modifier

  1. https://www.dailymotion.com/video/x3begt
  2. Soral a (presque toujours) raison, épisode 4