FANDOM


Amalek, de son vrai nom Pierre-Marie Payet, est un rappeur nationaliste français. C'est le fils de Lionel Payet, cadre historique du FN en Picardie. Malgré son implication dans le milieu nationaliste, il a des origines réunionnaises et tamoules.

Biographie Modifier

Débuts Modifier

Après une enfance passée à Amiens, il se met à dealer du haschish puis finit en prison de 18 à 25 ans. C'est là qu'il développe ses idées nationalistes en se battant avec des arabes dont il subissait les brimades.

Militantisme dissident Modifier

En 2014, il est invité sur le titre "#JMLP" de Kroc Blanc, avec Mc Amor. Le clip sort en mai 2015 et il se fait connaître principalement avec ce titre.

En février 2015, il se filme avec un ami en train de faire des quenelles et d'uriner sur la préfecture d'Amiens en insultant le préfet de "suceur de sionistes". Suite à cela, il se fait condamner à 5 mois de prison pour "injure publique et provocation à la haine raciale". Depuis, il est en cavale.

En mars 2017, il sort son premier album, "Premier sang".

En mai 2018, alors qu'il est en cavale, Amalek se fait emprisonner après un contrôle d'identité.[1]

Relations avec Daniel Conversano et Suavelos Modifier

En 2016, Daniel Conversano interviewe Amalek et Kevin Licata.

En 2017, Amalek se met à s'en prendre à Daniel Conversano et Suavelos avec Willem Nassau. Il les accuse d'être des escrocs, des sionistes, d'être anti-chrétiens et d'avoir des liens avec les éditions Ring. Selon Amalek, un de ses amis aurait fait don de 2 fois 500€ à Conversano pour un film sur l'IVG qui ne sortira jamais.

Daniel Conversano fait également plusieurs vidéos où il se défend et où il s'en prend à Amalek. Conversano l'accuse d'avoir donné son adresse à Willem Nassau, ce qu'Amalek ne dément pas. Il se défend par contre d'avoir eu la volonté de dévoiler cette adresse publiquement.

Le 28 octobre 2017, lors d'une émission live chez VV de La Chaîne de VV, alors que Daniel Conversano se dispute avec Marcel Ducon, Marcel Ducon donne la parole à Amalek qui se met à son tour à s'en prendre à Conversano. C'est leur première confrontation directe depuis le début de leur dispute. Amalek reproche entre autres à Conversano de ne pas apporter son soutien à Logan Nisin, militant nationaliste que Conversano connaissait et qui est soupçonné par les autorités judiciaires d'avoir projeté un attentat.

Relations avec Willem Nassau Modifier

D'après Amalek, Willem Nassau et lui se seraient rencontrés sur Facebook et auraient commencé à se parler alors que Willem menaçait de se suicider. Amalek aurait alors essayé de le raisonner. S'en seraient suivis des échanges cordiaux, jusqu'à ce que Willem aille jusqu'à proposer à Amalek une colocation en Hongrie, ce qu'il accepte.

En avril 2017, le ministère de l'Intérieur porte plainte contre Amalek pour avoir déclaré des propos homophobes sur Twitter visant le policier tué lors de l'attentat des Champs-Elysées du 20 avril 2017. D'après Amalek, Willem aurait alors prétendu que la police aurait appelé sa tante et aurait craint que la police vienne à son domicile à Budapest. Amalek et Willem se seraient alors quittés en de bons termes, et Amalek serait ensuite parti pour faire le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Toujours d'après Amalek, plus tard, alors qu'il commence une relation amoureuse avec une femme wiccane, Willem aurait raconté à Amalek que cette femme serait une agent du Mossad envoyée par Suavelos pour le dénoncer à la police et qu'elle serait une sorcière. C'est à ce moment-là qu'Amalek aurait fini par s'éloigner de Willem, et Willem finit par accuser Amalek et sa concubine de lui avoir jeté un sort.[2]

Références Modifier

  1. http://www.democratie-royale.org/2018/05/amalek-est-en-prison-priez-pour-lui.html
  2. http://logosoral.over-blog.com/2017/12/amalek-nous-repond.html