FANDOM


Hervé Ryssen

Hervé Ryssen, né Hervé Lalin (aussi connu sous le pseudonyme de François Ryssen) le 10 avril 1967 à Bondy, est un essayiste français nationaliste. Son père est typographe et sa mère infirmière.

Dans ses débuts de militant, il fût anarchiste et faisait partie de l'Organisation communiste libertaire jusqu'en 1992.

Sur cette période-là, il dit :

Pour moi, le capitalisme était associé à la race blanche, je la détestais. La race blanche était la race oppressive et moi j'étais cosmopolite.

Très rapidement après son départ de l'OCL, il découvre l'antisémitisme, rejoint le Front national en 1993 et milite conjointement au GUD pendant qu'il prépare son CAPES d'histoire-géographie à la Sorbonne. Il raconte avoir appelé des juifs trouvés au hasard dans l'annuaire quand il découvrait l'antisémitisme. Un certain Azoulay lui aurait menti tout le long de l'appel en prétendant être corse, ce qui aurait tendu à prouver la chutzpah du peuple juif à Ryssen.

Il fût ensuite professeur d'histoire pendant cinq ans dans l'Education nationale, avant de se faire révoquer suite à une plainte de parents d'élève. Depuis, il vit du RSA et de la vente de ses livres.

Au début des années 2000, il rejoint le MNR et il est également un des responsables parisiens d'Unité radicale jusqu'à sa dissolution. Par la suite, il écrit sur VoxNR.com ainsi que dans la revue Réfléchir et agir. Il se fait connaître en 2002 après avoir entarté le père Berger, curé "progressiste". Il est alors condamné à 4 mois de prison avec sursis.

Il publie son premier livre en septembre 2005. Pendant les élections présidentielles de 2007, il appelle à voter Sarkozy au second tour, malgré ses origines juives. Il dira plus tard que c'était "afin que l’on se débarrasse rapidement de cet histrion, qui aurait fasciné les patriotes encore longtemps".

En 2008, il se fait agresser par des juifs alors qu'il distribue des brochures sur la traite des Blanches en compagnie de deux amis. Pendant longtemps il ne fera aucune apparition audiovisuelle ou sonore, la seule photo disponible de Ryssen à l'époque étant un cliché pris lors d'une manifestation nationaliste qui tournait sur des sites antifascistes. Et cela jusqu'en 2012, quand il ouvre sa chaîne YouTube où il fait désormais des vidéos à visage découvert. Il s'affiche alors avec Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac et participe aux activités de l'Œuvre française.

En février 2013, il fait un voyage en Iran. Il est souvent relayé sur le site d'E&R. En mai 2014, il se rend au congrès de la dissidence à Bruxelles organisé par Laurent Louis. Cependant, il explique à cette occasion sur son blog qu'il ne se considère pas comme faisant partie de la dissidence, car dans son acception du terme, les "dissidents" valideraient la "présence afromaghrébine" en France.

Relations avec Alain Soral Modifier

D'après Marc-Édouard Nabe, Ryssen et Soral se seraient déjà rencontrés en 2009 et ils ne s'appréciaient pas beaucoup. Cependant, il soutient la liste antisioniste aux élections européennes de 2009.

En novembre 2010, Ryssen écrit un article sur Alain Soral dans Rivarol. Dedans, bien que critique envers Soral pour sa complaisance à l'égard des musulmans, il le soutient face à Henry de Lesquen qui lui avait alors intenté un procès, et essaie de lui rendre justice en mettant en lumière son antisémitisme.

En mars 2011, après avoir assisté au procès d'Alain Soral concernant ses propos dans Compléments d'enquête, Ryssen publie un texte nommé Alain Soral et la pensée compliquée où il l'accuse d'être antiraciste, de ne pas être assez antisémite et d'être trop complaisant envers les musulmans. Il est plutôt virulent à son égard, allant jusqu'à l'accuser de "raconter n'importe quoi" et d'être "conformiste par rapport à la pensée dominante". En 2016, Ryssen dit qu'il ne regrette rien de ce texte mais qu'il est à resituer dans le contexte de l'époque, où E&R reliait Kemi Seba mais boycottait Ryssen, et qu'aujourd'hui les critiques qu'il avait émises à l'époque n'ont plus lieu d'être.

Malgré ce texte, en 2013 ses livres se mettent à être vendus sur Kontre Kulture et ses vidéos sont relayées sur le site d'E&R. En 2014, il publie un article sur son blog, Mon camp, où il explique ce qui différencie "son camp" de "la dissidence" (il nomme dissidents Dieudonné, Alain Soral, Salim Laïbi, Joe Lecorbeau, Kemi Seba, Jacob Cohen et Marion Sigaut), à savoir leurs positions sur "la présence des afromaghrébins en France", et ce qui les unit, à savoir "la lutte contre l'empire".

En 2017 certains, dont Daniel Conversano ou Salim Laïbi, accusent Hervé Ryssen de ne pas oser critiquer Alain Soral depuis qu'il est relayé sur E&R et que ses livres sont en vente sur Kontre Kulture, alors que Soral tient une position plutôt tolérante à l'égard des musulmans, ce qui n'est pas en accord avec la ligne idéologique de Ryssen. Son silence est également critiqué quant à l'agression de Conversano par Soral. Ryssen se défend de ces accusations en déclarant que les Juifs seraient la cause de l'immigration massive et qu'ils seraient bien plus dangereux que les immigrés. Il pense aussi qu'E&R commence à avoir une idéologie de plus en plus nationaliste et critique à l'égard des immigrés, ce qu'il ne voit d'ailleurs pas spécialement d'un bon œil étant donné qu'il pensait qu'E&R faisait office de bonne vitrine et qu'il pense que ces prises de positions idéologiques ne leur font pas de bonne publicité.

En mars 2018, Hervé Ryssen fait partie des témoins cités par Alain Soral lors de son procès pour des dessins publiés sur le site d'E&R. Alain Soral le présente alors comme un "judéologue nationaliste".[1]

Relations avec Daniel Conversano Modifier

Daniel Conversano rencontre Hervé Ryssen pour la première fois pendant une conférence à Beauvais en décembre 2014. Au début de leurs relations, Conversano était en bonne entente avec Ryssen, étant donné leur proximité idéologique, il le considérait même comme un ami, ce qui étonnera Ryssen qui dira que ce n'était pas réciproque et qu'ils n'avaient mangé ensemble que 4 ou 5 fois, bien qu'il admette qu'ils avaient une relation de "bonne camaraderie patriote". Conversano, lui, prétend qu'ils se voyaient régulièrement et qu'il a même invité Ryssen à manger chez lui. Il a aussi fait rencontrer Adrien Abauzit à Hervé Ryssen lors d'une soirée chez lui.

Conversano propose maintes fois à Ryssen de venir s'exprimer dans Vive l'Europe, mais il refuse. Lors d'une soirée chez Daniel Conversano, il accepte finalement, avant de se raviser quelques jours plus tard. En 2015, Hervé Ryssen sort le documentaire Satan à Hollywood, et inclut Daniel Conversano dans les remerciements. Les vidéos de Ryssen sont relayées sur le site de Daniel Conversano Vive l'Europe.

Le 4 décembre 2016, 2 jours avant l'agression de Conversano par Soral, Conversano dîne avec Hervé Ryssen, Pascal Mancini et Vanessa Inzaghi (concubine de Pascal Mancini) dans un restaurant de Versailles. Au début du rendez-vous, Conversano révèle à Ryssen qu'il allait débattre avec Alain Soral. Ryssen fût surpris et lui répondit "Oh... un débat avec toi ? Mais il est fou d'avoir accepté... tu vas le détruire". Il continue en disant : "Il peut que perdre… sur les arabes et l’immigration… t’as raison, il a tort, c’est dingue qu’il ait dit oui, tu vas le niquer. Parce que toi, tu peux dire plus de choses". Par la suite, le dîner fût convivial.

Après l'agression de Conversano par Soral, Ryssen, inquiet, est venu à l'hôpital au chevet de Daniel Conversano. Il aurait demandé aux autres personnes tenant compagnie à Conversano de se taire sur sa présence, pour ne pas risquer que Soral en entende parler et se vexe. Par la suite, Ryssen aurait appelé Conversano au téléphone pour lui dire qu'il cesserait toute collaboration avec lui pour continuer d'être vendu sur Kontre Kulture afin de répandre l'antisémitisme au plus grand nombre.

En réponse à un article de Salim Laïbi contre Ryssen qui l'accuse d'avoir lâché Conversano pour continuer à vendre ses livres sur KK, il lui répond qu'il éprouve de la sympathie pour Conversano, mais qu'ils ne sont néanmoins pas amis et qu'il soutient Soral dans l'altercation qu'il y a eu entre les 2, parce que Conversano était insultant et qu'il était stratégiquement inopportun d'attaquer Soral qui faisait la promotion de Marine Le Pen en pleine campagne électorale pour les présidentielles de 2017.

Après ces événements, Conversano publie sur son site des extraits des Porcs de Marc-Édouard Nabe concernant Alain Soral et Hervé Ryssen. C'est la première marque d'hostilité entre Conversano et Ryssen. Entre temps, Hervé Ryssen met une mention "J'aime" sur la page Facebook anti-Suavelos (projet de communautarisation des nationalistes blancs de Conversano et ses amis) Suavelos / Shalomos, la secte kabbalistique, créée par Amalek.

Le 21 août 2017, Conversano sort la vidéo Amalek, Willem, Ryssen, Soral : amitiés immorales où il s'en prend à Amalek, Willem Nassau, Hervé Ryssen et Alain Soral. Cette vidéo suscitera une réponse en 2 vidéos de la part de Ryssen, et une demande de duel à l'épée. Ryssen accuse Conversano d'avoir des amitiés juives, car son ami Yann Merkado (membre fondateur de Suavelos) fréquentait Ruben Saura, un juif militant au Front national. Cependant Saura et Merkado ne sont plus amis depuis que Merkado a fondé Suavelos avec Conversano, et Saura en a informé Ryssen sur Twitter. Il n'a jamais été ami avec Conversano dont il a maintes fois dit du mal sur Twitter. Hervé Ryssen accuse également l'autre cofondateur de Suavelos, Arnaud Lespingal, d'être juif, ce qui s'avère être faux.

En guise d'ultime réponse, Daniel Conversano publie un article à propos de Ryssen sur Suavelos, où il réitère sa proposition de débat. Il accuse également Ryssen d'avoir des amis musulmans, dont Thomas Werlet. Il clarifie d'ailleurs qu'il admire toujours le travail de Ryssen, mais plus la personne. Le 3 octobre 2017, Hassen Occident, ancien d'E&R et désormais ami de Daniel Conversano, publie une vidéo à charge contre Hervé Ryssen.

Relations avec Boris Le Lay Modifier

Après avoir participé en 2006 à la fondation de l'association d'amitié entre la Bretagne et Israël Breizh-Israël, dans le but de s'unir avec les Juifs contre les Arabes, Boris Le Lay s'en éloigne et devient antisémite en lisant Les Espérances planétariennes de Hervé Ryssen.

À partir de 2008, une relation épistolaire commence entre les deux. Ils ne se verront en chair et en os qu'une fois. En 2009, ils fondent et animent tous les deux le blog Le Projet juif, jusqu'à ce que Ryssen en parte en septembre 2010, et que le blog finisse par fermer.

Leurs relations auraient commencé à se détériorer en 2013. En 2015, dans un statut Facebook, BLL exprime son désaccord avec Ryssen quant à la volonté des Juifs d'une guerre des Occidentaux contre l'islam. En effet, d'après BLL, les Juifs auraient une peur bleue de l'idée d'une guerre contre l'islam en Occident, car cela mènerait les nationalistes au pouvoir, tandis que Ryssen suggère le contraire.

Le 11 juillet 2017, Ryssen publie une vidéo où il donne à Boris Le Lay des conseils juridiques pour ses condamnations, puis où il lui reproche d'avoir laissé tombé ses idéaux nationalistes antisémites pour un patriotisme plus "light", ne s'attaquant plus qu'aux Musulmans et pas aux Juifs. En effet, Hervé Ryssen pense qu'il n'y a pas d'"islamisation" de la France, tandis que les Juifs auraient par contre énormément de pouvoir sur la France. Suite à cette vidéo, Joffrey Marrot, ami de Daniel Conversano, soutient Le Lay dans un article publié sur le site de Vive l'Europe.[2] Oleg de Pagans TV soutient également Boris Le Lay dans une vidéo.

Cette querelle entre BLL, Conversano et Ryssen entraînera même la publication d'un essai de Paul Galtier intitulé Sur la querelle qui oppose Hervé Ryssen à Boris Le Lay et Daniel Conversano - Pour en finir avec une intoxication du milieu national.[3]

Relations avec Fdesouche Modifier

Hervé Ryssen est très fâché contre l'équipe du site Fdesouche, par qui il se sent boycotté. Pierre Sautarel, fondateur d'Fdesouche, lui aurait signalé d'arrêter d'utiliser le hashtag #fdesouche sur Twitter afin d'éviter que des internautes d'Fdesouche tombent sur son travail.

Ryssen en a également après Thomas Ferrier dont il prétend qu'il aurait été un ancien modérateur d'Fdesouche, car il aurait censuré les propos antisémites dans les commentaires, et qu'il est sioniste, antichrétien et défenseur de l'unification européenne. Ferrier a cependant démenti avoir été modérateur d'Fdesouche. Il reproche également à Fdesouche de relayer régulièrement Alain Finkielkraut, qui n'aurait d'après Ryssen, contrairement à Éric Zemmour, pas réussi à se "déjudaïser".

Relations avec le Groupe union défense Modifier

Dans les années 1990, alors qu'il prépare le CAPES d'histoire-géographie à la Sorbonne, Hervé Ryssen milite au GUD.

En 2005, Hervé Ryssen se fait agresser dans la librairie d'extrême-droite La Licorne bleue par William Bonnefoy, ancien membre du GUD qui s'en est fait expulser à coups de manche de pioche après avoir tenté un putsch par Serge Ayoub et ses JNR commandités par Jean-Gilles Malliarakis, alors dirigeant de Troisième voie qui était affilié au GUD. Bonnefoy accusait Ryssen de l'avoir traité de juif, et Ryssen lui-même accusait également Bonnefoy de l'avoir traité de juif. 6 ans après, Ryssen publie un portrait de ce Bonnefoy sur son blog.

En octobre 2014, Hervé Ryssen doit tenir à Paris une conférence sur la liberté d'expression, organisée par Logan Dijan, responsable du GUD à Paris. Seulement, Ryssen lui ayant prêté 700€ et du matériel que Dijan lui aurait volé, la conférence n'aura finalement pas eu lieu. D'après Ryssen, il aurait tenté à plusieurs reprises de lui casser la figure, en novembre 2014 lors d'une conférence au local de l'Œuvre française, puis en septembre 2015 pendant une journée commémorative en hommage à Emmanuel Ratier. Depuis lors, Ryssen a de mauvaises relations avec le GUD et les appelle les "trous du GUD". En octobre 2015, Logan Dijan fait de la prison préventive après une agression filmée contre l'ancien responsable du GUD, Edouard Klein. Ryssen fait alors un statut Facebook pour s'en réjouir.

Relations avec Salim Laïbi Modifier

Le 29 décembre 2016, quelques semaines après l'agression de Daniel Conversano par Alain Soral, Salim Laïbi publie un article à charge contre Ryssen sur son site, lui reprochant ses accointances paradoxales avec Alain Soral, et de ne pas s'en désolidariser après l'agression de Conversano, qui est pourtant idéologiquement plus proche de Ryssen que Soral. Le jour même, Ryssen lui écrit une réponse qu'il publie sur Facebook.

Relations avec Pierre Hillard Modifier

En 2011, Hervé Ryssen reproche à Pierre Hillard de s'égarer en se rapprochant de "l'association multiculturelle" Égalité & Réconciliation, et d'avoir participé avec Dieudonné et Alain Soral à un rassemblement pour dénoncer les lobbys qataris et saoudiens, qui serait une affaire ne concernant pas les Blancs. Il semblerait que depuis, Hervé Ryssen apprécie Pierre Hillard, mais il lui reproche sa théorie qui voudrait qu'Adolf Hitler ait été un "golem" du peuple juif, qu'il ne trouve pas crédible.

Relations avec Marc-Édouard Nabe Modifier

En juillet 2009, Marc-Édouard Nabe rencontre Hervé Ryssen via sa petite amie de l'époque, Caroline Hénaff. Voici ce qu'il en dit dans Les Porcs :

Tout à fait doux, timide, avec des petites dents en avant de hamster sur la défensive, et un regard perdu. Caroline avait l'air de tout à fait le dominer, comme une maîtresse femme, il ne lui manquait plus que la laisse et le collier à clous. Dans le genre fasciste, je préférais largement Pierre Robin ! Pas drôle du tout le Ryssen, effacé et en même temps obsédé. Encore un qui était antisémite par racisme anti-métèque, vieille lune des années trente. Il n'aimait pas les Juifs parce qu'en gros un Juif, c'était déjà un Nègre, pas parce qu'un Juif était le contraire d'un Nègre. J'essayai d'entamer une discussion mais c'était difficile. Il n'y avait pas non plus un grand feeling qui passait entre lui et Soral.

Il cite également Caroline Hénaff :



— Ryssen ? Peuh ! Quelle déception ! Ça, un nazi ? Il fait le dur en public, mais en privé il se liquéfie comme une gonzesse, et même plusieurs. Au lit, c'est une petite fille : il se lève et va à la salle de bain où il se transforme en pucelle (je le soupçonne même de pisser assis !), puis il passe à la cuisine pour préparer le café comme une bonne petite épouse, mais quand il revient au lit comme une grand-mère, je suis déjà partie !

Voilà comment Caro nous raconta qu'elle avait déjà plaqué Ryssen, qu'elle trouvait dans l'intimité bien trop « démocrate »... Ça me faisait penser à Michel Onfray, le philosophe « hédoniste » libéré athée flamboyant de gauche anti-freudien, dont Élisabeth Barillé, sa maîtresse un temps, avait raconté à Hélène que, dans l'intimité toujours, il se comportait comme un coincé apeuré superstitieux, œdipement aux ordres de sa bobonne, un réac à œillères bien comme il faut...

En 2014, suite au passage de Nabe chez Frédéric Taddeï, Ryssen l'insulte sur son blog de "misérable", l'accusant d'hypocrisie après qu'il se soit désavoué de Soral et de Dieudonné. Il publie un texte de Nabe nommé Sauver Siné dans lequel il exprime sa sympathie pour Soral et Dieudonné.



Dans une vidéo des Éclats de Nabe, Marc-Édouard Nabe le qualifie de "connard" qui "n'a rien compris".

Relations avec Joe Lecorbeau Modifier

En décembre 2011, Hervé Ryssen écrit un article incendiaire contre Joe Lecorbeau sur son blog. Cet article n'est désormais plus disponible, et Ryssen semble s'être apaisé depuis contre Joe Lecorbeau, partageant un de ses dessins sur son blog en 2013 et disant qu'il "éprouve plutôt de la sympathie" pour Joe dans sa réponse à Salim Laïbi en décembre 2016. Joe Lecorbeau a partagé en 2014 sur sa page Facebook un article de Ryssen, ce qui laisse à penser qu'il n'a pas d'animosité particulière contre lui.

Relations avec Kemi Seba Modifier

Hervé Ryssen à un meeting de la Tribu Ka

Hervé Ryssen à un meeting de la Tribu Ka.

En 2006, Ryssen soutient Kemi Seba en allant à ses procès. Il se retrouve dans ses idées, mais déplore que Kemi Seba, en tant que raciste noir, ait sa parole plus diffusée que lui, raciste blanc.

Relations avec Ulcan Modifier

En 2013, Ulcan réussit à trouver les coordonnées d'Hervé Ryssen et tente de le harceler, mais Ryssen réussit à s'en tirer en se faisant passer pour quelqu'un d'autre. Ryssen est convaincu qu'Ulcan a réussit à avoir ses coordonnées en les demandant auprès d'un ami à lui travaillant à Free. Ulcan a déjà publié la fiche Stic de Ryssen.

Au sujet d'Hervé Ryssen, Ulcan déclare :

"Hervé Ryssen c'est vraiment la pire des merdes, un connard de la pire espèce, un fils de pute, un enfant de putain, la pire des chiasses qui existe. Il faut vraiment que je réfléchisse à mes propos rapidement parce que je voudrais pas qu'ils soient interprétés en faveur d'Hervé Ryssen qui traite Daniel Conversano de pro-juif. (…) C'est une sous-merde, c'est vraiment un antisémite profond. Et je pense que ça confine avec la maladie mentale."[4]

Références Modifier

  1. https://www.egaliteetreconciliation.fr/Proces-du-14-mars-2018-1-an-et-6-mois-d-emprisonnement-requis-contre-Alain-Soral-50162.html
  2. http://www.vivaeuropa.info/index.php?post/La-video-de-Ryssen-contre-Le-Lay
  3. http://www.chire.fr/A-209713-sur-la-querelle-qui-oppose-herve-ryssen-a-boris-le-lay-et-daniel-conversano-pour-en-finir-avec-une-intoxication-du-milieu-national.aspx
  4. https://youtu.be/-pJ8n7I2j8I